IMPRESSION 3D STRASBOURG

Les meilleurs services d’impression 3D à Strasbourg

Comparez 3 devis personnalisés, sélectionnez le meilleur imprimeur 3D, recevez votre impression 3D à Strasbourg.

100% gratuit
Sans engagement
Sans inscription
Entreprises d'impression 3D et de fabrication additive en France
Impression 3D en France

Obtenez une impression 3D professionnelle à Strasbourg

Shapefuel met en relation grands groupes, PME, startups… avec les meilleurs services d’impression 3D à Strasbourg, et partout en France.
Accédez au plus grand réseau français d’entreprises de fabrication additive et obtenez des pièces de qualité industrielle au meilleur prix.

3 devis sous 48h
Sélection pertinente et impartiale
Chef de projet dédié
100% gratuit

Fonctionnement

Déposez votre projet

Déposez votre projet en 3 minutes grâce à notre outil en ligne.

Comparez 3 devis

Recevez 3 devis sous 48h d’imprimeurs 3D répondant à vos besoins.

Recevez vos pièces

Signez le meilleur devis pour lancer l’impression 3D de vos pièces.

La plus grande offre de technologies, matériaux et finitions

Technologies disponibles

FDM Dépôt de fil fondu

L’impression 3D par dépôt de fil fondu (FDM), technologie la plus populaire et la plus accessible, permet la production rapide de prototypes et de pièces fonctionnelles à moindre coût.

Le fonctionnement du procédé FDM repose sur l’extrusion par une buse d’un filament de matière plastique, qui est chauffé puis déposé strate par strate pour former la pièce.

Parce que l’impression 3D FDM est la technologie la plus abordable et la plus commune, elle est idéale pour le prototypage rapide et la production de pièces finies.

L’impression 3D SLA ou stéréolithographie est une technologie de fabrication additive dont le fonctionnement repose sur la photopolymérisation. Une résine photosensible est en effet solidifiée par un rayon laser qui parcourt la plateforme d’impression en suivant le modèle 3D de la pièce à imprimer.

Le procédé SLA (stéréolithographie) permet la production de pièces présentant un haut niveau de détails et un excellent état de surface, il est donc idéal pour la réalisation de prototypes visuels.

L’impression 3D par frittage sélectif par laser (SLS) est une technologie industrielle de fabrication additive. Elle permet la production de pièces finies, de prototypes fonctionnels et de petites séries de pièces aux géométries potentiellement complexes.

Le procédé SLS repose sur la fusion, couche par couche, de fines particules de poudre de polymère par un laser haute puissance. Les pièces réalisées en impression 3D SLS possèdent de bonnes propriétés mécaniques et un aspect rugueux.

Matériaux disponibles

ABS

L’ABS (acrylonitrile butadiène styrène) est l’un des thermoplastiques les plus communs en fabrication additive, notamment en impression 3D FDM (dépôt de fil fondu).

Facilement imprimable et peu onéreux, l’ABS est également reconnu pour sa résistance aux chocs, sa légèreté et sa ductilité.

Ses qualités font de l’ABS un plastique incontournable en fabrication additive. Il est en effet idéal pour le prototypage rapide et la réalisation de maquettes, mais également pour la production de pièces fonctionnelles.

L’ASA (acrylonitrile styrène acrylate) est un thermoplastique dont les propriétés sont proches de celles de l’ABS. Principalement utilisé sous forme de filaments en impression 3D FDM, l’ASA présente en effet une bonne résistance aux chocs. Mais en plus de ces bonnes propriétés mécaniques, l’ASA est aussi résistant à l’eau, au froid et aux UV.

C’est pourquoi l’ASA est un matériau particulièrement recommandé pour la fabrication de pièces qui seront confrontées à des conditions défavorables, notamment pour un usage en extérieur.

Plus communément appelé nylon, le PA ou polyamide est un polymère thermoplastique répandu en fabrication additive industrielle, notamment en impression 3D SLS.

Le nylon, dont les variantes les plus populaires sont le PA6, le PA11 et le PA12, permet effectivement de produire des pièces possédant d’excellentes propriétés mécaniques ainsi qu’une bonne résistance chimique et à l’abrasion. Le nylon (PA) est ainsi idéal pour les applications fonctionnelles.

Bon compromis entre le PLA et l’ABS, le PETG est un copolymère issu d’une modification du polyéthylène téréphtalate (PET).

Le PETG permet d’imprimer en 3D des pièces robustes, résistantes aussi bien aux chocs qu’aux agents chimiques et présentant une certaine ductilité. Il est également possible d’obtenir grâce au PETG des pièces transparentes et adaptées au contact alimentaire.

Le PLA ou acide polylactique est un bioplastique (plastique biosourcé et biodégradable) très populaire en impression 3D par dépôt de fil fondu (FDM).

Facile à imprimer en 3D et disponible dans une grande diversité de couleurs, le PLA a également pour avantage son prix accessible.
Du fait de ses qualités visuelles, le filament de PLA est recommandé pour la réalisation de pièces à finalité esthétique (prototypes visuels, pièces ornementales, etc.).

Le TPU est un élastomère thermoplastique (TPE) de type polyuréthane utilisé pour l’impression 3D de pièces flexibles.

D’une dureté Shore variable (85A – 95A), le TPU reproduit d’une certaine manière les performances du caoutchouc. Il permet ainsi d’obtenir des pièces souples qui ont également l’avantage de présenter une résistance élevée aux chocs et à l’abrasion.

Les résines d’impression 3D sont des polymères photosensibles utilisés principalement en stéréolithographie (SLA), mais aussi avec les technologies DLP et PolyJet.

Ces résines sont des matières plastiques thermodurcissables qui se solidifient par exposition au rayonnement UV.
Il existe aujourd’hui une grande diversité de résines qui permettent une multitude d’applications (résine flexible, résine dentaire, etc.) pour la production de pièces aux détails fins et à l’état de surface excellent.

Finitions disponibles

Lissage

Le lissage est un post-traitement couramment utilisé en fabrication additive, notamment pour les pièces imprimées avec le procédé FDM (dépôt de fil fondu).

Pour obtenir cette finition, la pièce est exposée pendant une durée variable à de la vapeur d’acétone, ce qui lui donne un aspect brillant et lisse.

En impression 3D FDM, le lissage de surface est un post-traitement populaire car il permet la suppression ou la réduction des couches visibles qui ont été déposées par l’imprimante 3D.

La peinture est un post-traitement utilisé en impression 3D pour obtenir une couleur spécifique ou bien des détails colorés d’une plus grande finesse. Elle est notamment très utile pour la réalisation de prototypes visuels.

Cette finition est compatible avec une grande sélection de matériaux, et la peinture peut être appliquée soit au pinceau soit au pistolet (spray).

Souvent réalisé après une première étape de ponçage, le polissage est un post-traitement qui a pour objectif d’apporter davantage de brillance à la pièce imprimée en 3D.

Le polissage peut s’effectuer avec différents outils, dont les plus courants sont le chiffon à polir et la meule de polissage.

Le ponçage est un post-traitement généralement réalisé à la main, à l’aide d’abrasifs aux grains de plus en plus fins (ex. : papier de verre).

Simple à réaliser mais chronophage, le ponçage permet d’améliorer l’état de surface des pièces imprimées en 3D.

En savoir plus sur l’impression 3D à Strasbourg

3 étapes pour faire imprimer ses pièces en 3D à Strasbourg ou en Alsace

Vous souhaitez recevoir à Strasbourg (67) ou dans le Bas-Rhin (Alsace) votre pièce imprimée en 3D ? La première étape consiste à définir précisément les besoins de votre projet. En effet, un cahier des charges incomplet sera très handicapant et ne vous permettra pas d’obtenir des offres précises, chiffrées avec justesse et véritablement adaptées à vos exigences. Prenez donc vraiment le temps de déterminer en amont les principales caractéristiques de votre pièce. Matière, technologie de fabrication additive, finitions éventuelles, niveau de précision, résistance spéciale (corrosion, UV, etc.), dimensions : autant de critères à définir avant de chercher un service d’impression 3D à Strasbourg (Bas-Rhin) ou ailleurs.
Pensez également à chiffrer un budget, même imprécis, afin de vous tourner vers un fournisseur adapté. En effet, si votre budget est extrêmement restreint par exemple, il sera sans doute préférable de ne pas contacter de véritables entreprises de fabrication additive, mais de concentrer plutôt vos recherches sur des particuliers en micro-entreprise.

La deuxième étape pour obtenir votre prototype ou votre série de pièces à Strasbourg (67000) ou dans l’agglomération strasbourgeoise (Schiltigheim, Illkirch-Graffenstaden, Sélestat, etc.) est la modélisation 3D de votre pièce. Pour imprimer en 3D, il est effectivement nécessaire de créer via un logiciel de conception (CAO) un modèle 3D. C’est grâce à ce fichier 3D que l’imprimante pourra fabriquer votre objet.
Si vous en avez les compétences, il est évidemment conseillé de réaliser vous-même cette version 3D de la pièce. En revanche, si vous n’êtes pas en mesure de le faire, vous avez alors 3 solutions.
La première, si votre pièce est standard notamment, consiste à trouver un modèle 3D sur une plateforme référençant des fichiers 3D comme Thingiverse ou Cults3D. Il sont généralement gratuits ou coûtent quelques euros seulement.
Pour créer une pièce sur mesure, il sera par contre nécessaire de faire appel à un prestataire, à Strasbourg ou en Alsace par exemple. Les deux autres options reposent ainsi sur le recours à un professionnel : soit pour demander la modélisation 3D de votre objet, soit pour commander un scan 3D. Pour la modélisation, il faudra fournir un croquis détaillé de la pièce contenant toutes ses dimensions ; pour le scan 3D, qui fonctionne de façon similaire à un scanner 2D (sauf que c’est en 3 dimensions), il sera indispensable de présenter la pièce à dupliquer.
Une fois le modèle 3D à votre disposition, vous pouvez passer à la troisième étape.

Cette dernière phase est bien sûr celle de l’impression 3D de l’objet final. Que vous l’imprimiez vous-même, par exemple dans un fablab (on en trouve quelques-un à Strasbourg et en Alsace), ou que vous le fassiez imprimer par une entreprise, le fonctionnement sera le même.
Après avoir été découpé numériquement en de nombreuses tranches, le modèle 3D sera simplement envoyé à l’imprimante 3D.
Une fois imprimée, votre pièce sera nettoyée et pourra faire l’objet de post-traitements spécifiques. Elle pourra par exemple être peinte, métallisée, assemblée, etc.

Choisir Shapefuel pour votre impression 3D

Shapefuel fédère un large réseau d’imprimeurs 3D à Strasbourg, en Alsace et partout en France. Grâce à notre plateforme et à nos chefs de projet, vous trouvez rapidement et sans effort la meilleure entreprise de fabrication additive pour votre projet.
Vous recevez effectivement 3 devis personnalisés que vous pouvez comparer sereinement avant de faire votre choix. De plus, votre chef de projet dédié vous accompagne pendant l’ensemble du processus, et peut ainsi répondre à toutes vos questions.
N’hésitez donc pas à déposer en quelques minutes votre projet pour recevoir vos pièces à Strasbourg, notre service est totalement gratuit et sans engagement.

L’impression 3D à Strasbourg (Alsace)

Strasbourg est une ville située dans le nord-est de la France, dans la région Grand Est. Elle est également le chef-lieu du département du Bas-Rhin. La population de Strasbourg est d’environ 290 000 habitants, ce qui en fait la huitième plus grande ville de France.
La ville de Strasbourg est située à environ 400 kilomètres à l’est de Paris et à environ 180 kilomètres à l’ouest de Francfort, en Allemagne. La ville est également située au confluent du Rhin et de l’Ill, deux cours d’eau qui traversent la région.
L’Eurométropole de Strasbourg comprend de nombreuses communes comme Oberhausbergen, Schiltigheim, Illkirch-Graffenstaden, Achenheim, Hœnheim, Lingolsheim, Mundolsheim, Eschau, Eckbolsheim, Vendenheim, La Wantzenau, Ostwald, Bischheim, Geispolsheim ou encore Lingolsheim.

L’économie strasbourgeoise est fortement axée sur les services, avec de nombreuses entreprises dans les domaines du tourisme, de la finance, des technologies de l’information et des services professionnels. La ville est également un important centre universitaire, avec ses universités et écoles, ainsi que de nombreux instituts de recherche.

Strasbourg est une ville riche en quartiers variés, dont les principaux quartiers sont : le quartier historique de la Petite France, célèbre pour ses maisons à colombages et ses canaux, le quartier de la cathédrale, abritant la célèbre cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, le quartier de la Place Kléber, le cœur de la vie commerciale de Strasbourg, le quartier de la gare, le quartier de l’Orangerie, le quartier de la Robertsau ou encore le quartier de Neudorf qui est un lieu populaire pour les activités culturelles. Il y a également de nombreux musées et théâtres à découvrir dans la ville.

L’impression 3D est devenue un procédé de fabrication incontournable dans de nombreux domaines à Strasbourg. Elle permet en effet de créer des objets tridimensionnels à partir de simples fichiers numériques, offrant ainsi une grande flexibilité et rapidité dans la production de pièces fonctionnelles et de prototypes.

Strasbourg est une ville innovante, et cela se reflète dans la présence de nombreuses entreprises et instituts de recherche qui expérimentent la fabrication additive. Les domaines d’application de l’impression 3D à Strasbourg sont multiples, allant de l’industrie à la médecine en passant par les technologies de l’environnement.

La fabrication additive est effectivement utilisée dans le domaine de la médecine à Strasbourg. Les hôpitaux et les instituts de recherche utilisent la fabrication additive pour la production de modèles chirurgicaux, d’implants et de prothèses. Cela permet aux chirurgiens de planifier les interventions chirurgicales plus précisément et de réduire les risques pour les patients.

Les technologies de l’environnement sont également un domaine où l’impression 3D est utilisée à Strasbourg et dans le Bas-Rhin. Les entreprises utilisent les technologies additives pour la production de capteurs, de réacteurs et de catalyseurs pour des applications dans les énergies renouvelables.

Il existe plusieurs options pour faire imprimer en 3D une pièce à Strasbourg. Vous pouvez par exemple trouver des fablabs à Strasbourg qui proposent des services d’impression 3D pour les particuliers et les entreprises. Il existe plusieurs fablabs (laboratoires de fabrication) strasbourgeois où vous pouvez accéder à des outils de fabrication numérique, y compris des imprimantes 3D. Les Fablabs sont des espaces communautaires ouverts à tous, où les membres peuvent venir apprendre, créer et partager des projets. Les fablabs de Strasbourg offrent souvent un accès à des machines-outils, des ordinateurs et des logiciels, ainsi qu’à des séances d’initiation et à des ateliers pour aider les gens à utiliser ces outils. Il y a par exemple le Fablab de l’Université de Strasbourg, qui est un lieu d’expérimentation et de découverte de la fabrication numérique et qui est accessible à tous, ou le fablab de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg, qui est un espace de création et de recherche pour les étudiants et les professionnels de l’architecture.
Il est également possible de trouver des entreprises locales qui offrent des services d’impression 3D pour des projets professionnels ou personnels. Il est toutefois recommandé de contacter plusieurs fournisseurs pour comparer les prix et les matériaux disponibles avant de faire votre choix.

Pourquoi choisir Shapefuel ?

Accédez au plus grand réseau français d’entreprises d’impression 3D
Comparez 3 devis personnalisés pour choisir le meilleur fournisseur
Bénéficiez d’un accompagnement gratuit par un chef de projet dédié